Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

SITE OFFICIEL DE LA VILLE DE MARMANDE CAPITALE DE VAL DE GARONNE

 

sur votre agenda

Fête des Fleurs et des Saveurs 2021

Exposition et vente de fleurs / plantes, artisanat d’art, produit gourmands…
Restauration à emporter et animation sur stand

SAMEDI 15 MAI :

  • 10h – 19h Restauration à emporter
  • 10h – 19h Porteurs à brouette par le Conseil des Jeunes :
  • 10h – 19h Manèges
  • 11h - 17h Découverte de plantes sauvages comestibles - Jeux de reconnaissance sensorielle Fabrication d’un sel aux plantes sauvages
  • 10h “Les simples sacrés” Atelier Fabrication de bâton de fumigation
  • 11h “O Jardin des Kamis” Fabrication d’un sel aux plantes sauvages
  • 14h “Les simples sacrés” Atelier Fabrication de bâton de fumigation
  • 15h “O Jardin des Kamis” Fabrication d’un sel aux plantes sauvages
  • 16h “Les simples sacrés” Atelier Fabrication de bâton de fumigation
  • 17h “O Jardin des Kamis” Fabrication d’un sel aux plantes sauvages
  • 15h – 17h Démonstration de pâtisserie avec Cyril Carrini

DIMANCHE 16 MAI :

  • 10h – 19h Restauration à emporter
  • 10h - 19h Porteurs à brouette par le Conseil des Jeunes
  • 10h – 19h Manèges
  • 11h “Les simples sacrés” Atelier Fabrication de bâton de fumigation
  • 14h “Les simples sacrés” Atelier Fabrication de bâton de fumigation
  • 16h “Les simples sacrés” Atelier Fabrication de bâton de fumigation

En raison du contexte sanitaire, une inscription pour les ateliers est obligatoire. Respect des gestes barrières et port du masque.


15 Mai - 10h00


Esplanade de Maré


Entrée libre - respect des gestes barrières



Christian Rampnoux

"La trahison des couleurs"
Fidèle au modelage, Christian Rampnoux travaille selon les techniques des Maîtres sculpteurs du 19e siècle et compose une statuaire de femmes résolument modernes souvent accessoirisées de clins d’oeil malicieux...
Femmes racines, parfois énigmatiques, songeuses ou interrogatives, femmes charnelles, épanouies, d’une belle aisance revendiquant résolument leur sensualité
à fleur d’âme, femmes dont l’intemporelle beauté ne réside pas seulement dans l’esthétisme et la plasticité de leurs formes harmonieuses mais dans la force intérieure et la plénitude qu’elles dégagent.
Soucieux de l’image, de la vérité des formes et des expressions, il transforme la matière en esprit. Compositions sereines d’une énergie dynamique en éternelle
évolution, il donne a contempler ce qui ne peut être dit autrement que par l’inexplicable ; son oeuvre, comme un livre ouvert sur les chemins de l’impertinence, ne souffre d’aucune limite et nous dit tout le bonheur d’exister en harmonie avec le réel...
Pour en savoir plus http://www.sculpteur-rampnoux.com


19 Mai - 15h00


Musée Albert Marzelles


Entrée libre



Exposition Annie Laval

Annie Laval s’est mise à la photo il y a peu. Son univers est varié et d’une grande sensibilité. Elle aborde la couleur et le noir et blanc avec le même intérêt et une grande originalité, imprégnée qu’elle est de culture de l’image et des grands peintres, passés et présents.

Sa prise de photographie se confond parfois avec la peinture ou le dessin : difficile de savoir, souvent, s’il s’agit vraiment d’une photographie, d’une aquarelle, d’une lithographie. Le papier, photo de très grande qualité artistique, sur lequel ses photos sont imprimées induisent cette interrogation.

Très influencée par les écrits de Florence Aubenas, elle aime s’approcher au plus près de la réalité, y compris dans ce qu’elle a de plus déviant, impromptu, disruptif. Elle a un secret pour dénicher, dans les sujets/objets qu’elle photographie, des couleurs et des formes insignifiantes, impalpables, insaisissables, tantôt fines et délicates, tantôt bruyantes.

Et surtout elle aime qu’on peine à reconnaître ce qu’elle a photographié. De la vie on ne voit, perçoit, souvent que ce qui saute aux yeux. Elle fait en sorte de donner à voir quelque chose qui fait sens, un autre sens que le sens commun.


25 Mai - 09h00


Médiathèque A.Camus - Salle René Char


Entrée libre



SAUVAGE - Groupe Anamorphose

Le sujet, c’est la relation entre l’homme et l’animal.
Le jeu, c’est celui de l’acteur et de la marionnette. L’histoire, c’est celle d’un jeune oiseau migrateur égaré et des conversations qu’il tient avec les animaux qu’il rencontre aux quatre coins de la terre… Suivi d’un rat échappé d’un laboratoire, un jeune faucon perdu traverse les océans. Il rencontre un cheval, un tigre, une truie, un gorille, une baleine et une chamelle. Tous lui font part de leurs échanges avec une espèce envahissante : les humains. Mais leurs rapports sont contradictoires, et le faucon a bien du mal à se figurer cette créature.

Le spectacle d’un comédien cerné de masques et marionnettes, pour les spectateurs désireux de s’aventurer dans la zone d’échange entre les hommes et les animaux.

« Je questionne le vivant dans l’objet, l’animal dans l’homme, l’étrangeté de cette frontière supposée entre le sauvage et le manipulé, l’objet et le domestique, l’animal parlant au spectateur muet. Troubler la perception des spectateurs dans une pure projection artistique. » Laurent Rogero

Billetterie en ligne http://www.billetterie-marmande.fr

 


26 Mai - 19h00


Théâtre Comœdia


Tarifs 5/10 €



Rencontre avec Alain Paraillous

En partenariat avec la Librairie Libellule

Alain Paraillous est né en Lot-et-Garonne, en 1947, dans la maison même qu'il habite aujourd'hui, et où tous ses aïeux sont nés avant lui. Issu d'une longue lignée de gens de la terre, il reste attaché à un monde paysan qu'il a connu dans son enfance.
A l'aube de la cinquantaine, profondément ému par la désertification des campagnes, il a voulu laisser la trace de cette civilisation paysanne en voie de disparition, en écrivant un hymne au monde rural, Le Chemin des Cablacères (éditions Aubéron, 1998). Il a repris ce thème, de façon plus légère et par certains aspects délibérément humoristique, dans Les Collines de la Canteloube (Aubéron 2002, puis Folio 2005), puis dans Trousse-Peilhot (2009). L'année suivante, il publie, aux Editions Sud Ouest, Le Duc d'Aiguillon, ministre de Louis XV, une biographie du duc d'Aiguillon, hommage à ce ministre de Louis XV qui avait fait édifier le château, devenu l'actuel lycée Stendhal. S'il s'est également orienté vers le roman (Les Peupliers du désert, 2001 ; La Terre blessée, 2010), voire le roman historique (Les Ombres du canal, 2003 ; Prends la lune baya, 2005 ; Demain viendra l'aurore, De Borée 2008, puis Terre de Poche 2014 ; Le Bois des serments, De Borée, 2014), son camp n'a jamais cessé d'être celui de la terre.
Son Dictionnaire drolatique du parler gascon, première parution en 2004, témoigne de ce mélange de sérieux et d'humour qui lui est cher, tout comme Le Bonheur n'est plus dans la classe (en collaboration avec Georges Wolinski, ouvrage également paru en 2004), qui est une satire des pédagogies délirantes.

 


19 Juin - 15h00


Médiathèque A.Camus - Salle René Char


Entrée libre - Nombre de places limitées - Inscription obligatoire



VILLE DE MARMANDE

Place Clemenceau

47200 Marmande

Tél : 05 53 93 09 50

mairie@mairie-marmande.fr

SUIVEZ-NOUS

MENTIONS

Mentions légales

LIENS